L’insécurité est grandissante dans la banlieue dakaroise. En quittant chez elle, dimanche dernier, vers 5 heures du matin, M. T. ne se doutait point qu’elle avait rendez-vous avec l’horreur. Caissière dans une boutique d’une station service à Mbao, M.T. a vu sa vie de jeune fille basculer et emprunter les cauchemars juridiques. Agée de 25 ans, elle a été agressée par deux individus près de l’école unité 14 des Parcelles assainies de Keur Massar. Pis, les malfrats se sont relayés sur elle pour la violer sous la menace d’un couteau. Après avoir commis leur forfait, ils ont pris la poudre d’escampette.